5 FAMILLES DE CRUS

Des vins aux personnalités distinctes
Le terme de cru renvoie à des notions fondamentales chères au viticulteur que sont la marque, le sceau,l’essence même du vignoble. Conçu avec passion et plaisir, le cru est le patrimoine de chaque vigneron et, à ce titre, il a le droit de faire reconnaître sa qualité. En Médoc, la division en 5 grandes familles permet à chaque cru de révéler sa propre identité et d’appartenir à la famille qui lui correspond le mieux : les Grands Crus Classés en 1855, les Crus Bourgeois, les Crus Artisans, les autres crus et les vins des caves coopératives.
Le classement des vins est alors une manière de rendre public ce que chacun consent en privé.
Les 5 familles n’ont pas été créées à la même époque ni dans le même contexte mais aujourd’hui elles permettent d’offrir aux amateurs et aux professionnels une vision éclairée de l’ensemble des vins du Médoc.
 
Des terres aux petites et grandes superficies
Le Médoc se partage entre petites et grandes propriétés. Les moyennes parcelles de 5 à 15 hectares ne représentent que 15 % des exploitations médocaines. Les grands domaines, généralement compris entre 30 et 80 hectares voire plus, côtoient alors, en toute simplicité, les petites surfaces viticoles de moins de 5 hectares. Terre de prédilection des grands châteaux, le Médoc offre un paysage rural caractéristique dans lequel les vastes propriétés s’apparentent à de véritables hameaux regroupant bâtiments d’exploitation, chais, vignobles et même, maisons des salariés.
Sur un sous-sol envié par la planète entière, s’étendent 16 500 hectares de terres prodigieuses dont le moindre centimètre carré est choyé, soigné et exploité par les quelque 1425 vignerons médocains qui, fidèles à la tradition, perpétuent le goût d’un vin unique au monde.

En Médoc, la notion de cru est relativement ancienne car, dès le XVIIe siècle, on s’intéresse de près aux crus et à leur éventuelle hiérarchie. Ceci sûrement afin de mieux différencier les vins de la presqu’île déjà bien réputés.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.