MULTITUDE D’AUTRES CRUS
Face cachée du vignoble médocain, les autres crus sont l’essence même du Médoc.


Voir les Autres Crus
La part de l’ombre, noble et fière
Sans ces crus, le Médoc ne serait pas vraiment le Médoc. Ces vins sont et font la richesse du terroir car ils permettent de faire vivre les vraies valeurs du Médoc et de ses hommes. Accroché à sa presqu’île, le Médocain aime son indépendance, et du reste du monde il n’attend rien, surtout pas qu’on parle de son vin à sa place. Libre, ce vigneron souhaite, avant tout, faire un bout de chemin en solitaire comme ses aïeux l’ont fait avant lui et comme il espère que ses enfants le feront aussi. L’important, pour ces viticulteurs, est de faire un vin de qualité apprécié à sa juste valeur. Une juste valeur qu’ils ne veulent pas faire dépendre d’un jugement extérieur mais plutôt de l’entière subjectivité du consommateur.

Le goût de la découverte, intense et pure
Pour beaucoup, ne pas faire partie d’un classement permet de mettre en avant la véritable raison de vivre du vin. Le vin, c’est un peu de rêve, un peu de mystère qu’on a mis en bouteille.
En le découvrant pleinement, on accède à un plaisir gustatif, brut, pur, intense. Les autres crus plongent alors l’amateur dans une fabuleuse aventure sensorielle ne révélant qu’au dernier moment ce qui se cache dans le merveilleux flacon. Ces vins ont la saveur si particulière de la découverte, ce puissant moment qui éveille tous les plus profonds souvenirs et les plus douces émotions.

En Médoc, de nombreux propriétaires ont choisi de ne pas appartenir à une classification, alors que leurs crus possédaient les caractéristiques objectives nécessaires. Pour eux, il est vital que le dégustateur puisse se laisser guider par ses propres sensations. Et puis, certains vignerons aiment rester dans l’ombre et n’ont pas forcément envie d’être mis en avant.
Loin du jugement de valeur, les viticulteurs des autres crus pensent que le véritable classement est toujours celui réalisé par l’amateur lui-même.

Le souci de la qualité, constante et parfaite
Répartis sous les 8 appellations médocaines et sur plus de 4 000 hectares, ces autres crus subissent les mêmes contrôles que les autres vins du Médoc. Ils sont donc, chaque année, soumis à des tests et des vérifications exécutés sous l’égide de l’Institut national des appellations d’origine, garant de leur « irréprochabilité » et de leur parfaite conformité.
Ce grand vivier de vins de haute qualité se laisse ainsi découvrir au gré des envies et, avec 25 % de la production viticole médocaine, il représente la force calme et paisible du terroir, le moteur indispensable sans lequel la péninsule médocaine ne peut traverser les époques.



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.